[./bergesleman_2017.html]
[./photos_burier_2017.html]
[./photos_montbrillant_2016.html]
[./photos_salem_2014.html]
[./anjou_2014.html]
[./photosbougy2013.html]
[./varsovienne.html]
[./lanciers.html]
[./sperl_polka.html]
[./rosedusud.html]
[./presse_novembre_2013.html]
[./presse_2010.html]
[./presse2009.html]
[./presse_2008.html]
[./presse_2007.html]
[./06alhome.html]
[./contact.html]
[./animations.html]
[./ateliers.html]
[./agenda.html]
[./photos.html]
[./videos.html]
[./repertoire.html]
[./costumes.html]
[./contact.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Club de Danse du Chablais

Cette valse est l'une des plus fascinantes mais aussi élégantes des oeuvres à trois temps de Strauss; à juste titre d'ailleurs l'une des plus célèbres.


Ce que l'on sait moins en revanche est qu'elle est tirée de son opérette "Le mouchoir en dentelle de la Reine", dont l'histoire se déroule en 1580 au Portugal.

La première de l'opérette eut lieu le 1er octobre 1880, à Vienne, à l'occasion de la réouverture du Theater an der Wien.


C'est à Eduard Strauss que revint l'honneur d'exécuter la valse hors de son contexte théâtral au "MusikVerein" le 7 novembre 1880, un mois après la première de l'opérette.


La valse commence par une belle et fringante introduction à l'orchestration raffinée, elle se poursuite avec le premier thème de valse 1A, d'humeur allègre, débutant en pizzicati, suivi d'un développement plus langoureux aux cordes, puis le thème 1B, interrogateur, aboutissant au somptueux thème 2, d'une sereine et tendre poésie.



  

Roses du Sud

Johann Strauss fils

Opus 338

Durée 9'19''